L’intouchable

Elle se tenait là, le jugement quelque peu altéré, ce sourire époustouflant épinglé au visage.

Le bleu dépaysant d’un nouveau regard, une absence soudaine de bruit, d’une quelconque notion liant mon esprit à ce monde, je m’y perdis.

Armée d’une confiance rare, d’un charme sans précédent et d’un rire contagieux, elle fit de moi une marionnette le temps d’un soir, sans même savoir qu’elle tenait les ficelles entre ses doigts.

Elle était juste là, l’intouchable, l’inatteignable, cette beauté interdite éveillant tout de même la curiosité de tous.

C’était le genre de fille dont on ose que rêver, le genre qui illumine chaque pièce dans laquelle elle met le pied, le genre qui te met le ventre un peu à l’envers un peu pour rien, le genre qui rend jaloux un peu tout le monde.

Elle était là, immobile et partout à la fois. Les yeux de tous rivés vers l’objet de cette frénésie soudaine, les siens.

Elle dansait, une armée de pantins toujours prisonniers de ce magnétisme inexplicable à ses côtés, un slow-motion désemparant, le temps comme suspendu à chaque sourire dans le vide au gré de cet enchaînement de hits tout sauf actuels.

Une soirée passée dans l’agréable amertume d’un flou quasi-totale, des souvenirs de fond de verres aussi doux qu’impossible à placer en ordre d’apparition et un visage imprimé aux parois d’un imaginaire en quête d’une beauté sans nom.

L’intouchable de passage, une entrée remarquée, un départ regretté.

16174902_10208328825686451_4934646574384569542_n

Maïna Bélanger

Crédit photo – Couverture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s