Marine Land

Tu vois noir. Tu ris jaune. Tu vois rouge. Tu vires bleu. Tu vois flou. Tu passes ta vie dans le manège vertigineux à Marine Land. Pis même si tout le monde aime Marine Land, à force de monter et redescendre, de voir les visages des petites personnes qui ne sont pas pas tes amis changer de couleur de l’arc-en-ciel, tu as mal au coeur toi aussi.

Tu veux sortir. You want in. You want out. Tu cris fort. Tu inspires fort. Tu expires fort. Tu culbutes fort. Tu fesses fort. Tu es perdu. Et dans le fond, on le voit dans tes yeux que tes rêves sont aussi morts que le punch de Lost.

Tu es lucide, mais juste pas assez pour sortir du manège et aller voir les baleines frapper des mains à la place.

Tu fermes les yeux. Tu penses à tous ceux que tu aimes encore plus grand que la distance entre la Terre et Saturne. Tu penses à toutes les fois où tu as entendu leurs rires enterrer le tien, parce qu’à ce moment-là, leur bonheur était ton havre de paix. Ton moment de silence. Ton état normal.

À cet instant précis, ils comptaient bien plus qu’un show sur les exploits de la vie aquatique. La normalité, c’est peut-être juste trop banal pour toi.

15107417_10207787738679614_7525440517631247241_n.jpg

Camille Miousse

Crédit photo – Couverture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s