Petit guide de survie aux règles de ta lady

 

Tout le monde le sait : une fois par mois, les femmes de ce monde ayant traversé la puberté sont gratifiées d’une semaine en enfer – tout inclus. Yay! En tant que femme, on est habitué à « gérer ça ». Cependant, j’ai l’impression que beaucoup de jeunes hommes ne savent trop pas comment leur lady « gère » lorsqu’elles sont menstruées. Malgré tout, je comprends que vous vous sentiez impuissants face à la douleur, aux malaises, aux maux de têtes, à l’hypersensibilité, à la mini-dépression et aux nombreux cravings que votre blonde subît pendant sept merveilleux jours.

Ceci étant dit, il est grand temps que vous appreniez les does et les don’t pour cette semaine.

1 – Si tu considères qu’être menstruée est « dégueulasse », garde ton opinion des années 1500 pour toi.

2 – Les petites attentions font toutes la différence : préparer le repas, préparer sa boisson préférée, écouter un film que tu sais qu’elle adore. Les boissons chaudes sont particulièrement appréciées. S’assurer qu’elle mange assez, parce qu’on perd des nutriments importants, comme du fer.

3 – Il faut faire preuve de douceur et de patience.

4 – Certaines mangent beaucoup plus, d’autres moins. Une chose est sûre, notre attirance envers le chocolat est décuplée au centuple pendant ces jours abominables.

5 – Oui, nous sommes menstruées à tous les mois. Oui, nous allons chialer à chaque fois. Pas d’utérus, pas d’opinion.

6 – Préparer un bon bain chaud.

7 – Avoir des advils ou des ibuprofènes à porté de main.

8 – Les activités physiques prennent beaucoup d’énergie, mais aident tout de même. Une petite marche par exemple, du vélo, etc.

Personnellement, être dans ma semaine n’affecte en aucun cas ma bonne humeur. Je n’ai pas non plus de crises de larmes spontanées – sachez que cela existe et qu’il n’y a pas grand-chose à faire, car parfois, il n’y a tout simplement pas d’élément déclencheur. Je porte des vêtements très doux, car ma peau devient ultra sensible. J’ai des maux de tête incroyables, je mange du chocolat en quantité industrielle et mes nuits de sommeil sont agitées – je me réveille avec l’impression d’avoir couru un marathon -, ce qui me rend encore plus fatiguée que d’habitude – oui oui, c’est possible. Je suis moins patiente aussi, mais c’est tout. Alors, dans ma malchance, je suis tout de même chanceuse ! Il est clair que l’on recherche encore plus le confort que normalement lorsque l’on traverse cette période. Habituellement, aussitôt rendu chez moi, je me cache sous une énorme couverture avec un sac magique chaud sur le ventre, et je mange du Nutella et des chips – sucré salé, un classique de gourmandise – en regardant mes films préférés.

Cependant, ne pouvant pas représenter le genre féminin de par ma seule expérience et mes seuls remèdes, j’ai recruté les membres de l’équipe de La théorie du beau pour vous donner la recette magique, messieurs. Il est vrai que chaque femme a ses propres petits trucs, mais si vous manquez d’indices, cela peut vous guider sur la bonne piste. Alors, lisez bien ces conseils en or, car ce sont des points faciles !

« Buy me food! »

– Noémie Perreault

« De la crème glacée à la vanille avec des advils et un chocolat chaud. »

– Dominique Caron

« J’ai besoin d’être seule, donc laissez-moi tranquille ! (rires) »

– Laurence Blanchette

« Des vêtements amples, un peu de maquillage pour cacher ce cratère mensuel sur mon visage, et je sors de chez moi ! »

– Camille Miousse

« Je dis souvent des choses que je ne pense pas, mais j’ai principalement besoin d’espace.»

– Claudie Létourneau

« De façon similaire à Noémie, laissez-moi manger ce que je veux ! Et si je me plains, il ne faut surtout pas essayer de me donner la répliquer, car je n’aurais tout simplement pas de sens, anyway. Let me be miserable. Si je veux pleurer, écouter des films romantiques, laissez-moi faire ! Et toi, mon chum, flatte-moi le bedon, et donne-moi de l’attention. Ne sois pas brusque, soit gentil et doux.»

– Dorothée Laberge

« Je suis habillée en mou, sous une grosse doudou, et je relaxe devant une série avec de la bonne bouffe pour passer mes soirées. Mes crampes sont particulièrement douloureuses, alors je me divertis du mieux que je peux. »

– Laurence Bolduc

Finalement, j’imagine qu’on doit remercier Dame Nature que les femmes soient menstruées et non les hommes. Sinon, ça ressemblerait probablement à ça :

15055713_10207786107318831_4053506266665448639_n

Sabrina Gomez

Crédit photo – Couverture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s