Indécise

Ces temps-ci, je m’en mets lourd sur les épaules, et je dois me vider un peu le cœur… Juste le temps que tu me lises, et ensuite, je te laisse partir.

Je vis un terrible ennui, et je ne sais pas comment y mettre fin. Comme si la réponse était trop évidente pour lui faire confiance. Je tourne en rond, je fais machinalement tous mes gestes. Je vis une routine, une vie qui ne me ressemble pas, mais qui est le reflet de la petite fille qui a toujours voulu être parfaite; celle qui ne dit rien pour ne pas chercher les ennuis, mais qui, au final, mène une double vie.

Je me divise, je deviens celle que j’ai toujours voulu fuir.

Qui suis-je? Que faire? Où aller?

Encore, comme à chaque fois que ça va mal, je veux prendre la fuite, le plus loin possible. Je prends cette fuite dans mes voyages. Je ressens ce besoin de partir pour me sentir heureuse et vivante. Mon quotidien ne me suffit plus. En fait, je ne me souviens pas du jour où il m’a suffi. Suis-je loufoque ou réaliste? Je ne sais pas. Ou peut-être que je le sais, mais que je ne veux pas me l’avouer.

Je suis une petite fille perdue dans un monde trop vaste.

Il me faut une map pour me retrouver, ou juste pour marquer mon chemin avec des bouts de pain. Il me faut trouver un sens à cette aventure qu’on surnomme la vie. Je me sens prisonnière d’une vie qui ne m’appartient pas à part entière, mais je suis la seule à blâmer pour mon malheur.

Je me retrouve à la croisée des chemins avec des choix énormes et difficiles à prendre. Je ne sais pas où donner de la tête. J’ai peur de ne pas prendre la bonne décision. J’ai peur de laisser un mode de vie qui ne me convient pas. Je ne veux pas abandonner qui que ce soit ou décevoir quelqu’un.

On me dit « Pense à toi en premier », mais c’est tellement difficile.

Je suis tellement bonne pour donner des conseils à tout ce beau petit monde, mais incapable de régler mes propres problèmes. Je suis hésitante devant deux options, toutes les deux alléchantes, mais l’une plus que l’autre. Évidemment.

Comment y arriver? Cette question me trotte dans la tête depuis des mois.

Je rêve grand depuis trop longtemps déjà. Il est maintenant temps de me bouger. C’est le moment !

Je le sens dans mes tripes.

Oui, c’est le temps de réaliser mes rêves et de les vivre enfin. Je vais aller vivre ma vie, quoi qu’il en coûte.

15037103_10207783788940873_7075290368465880176_n.jpg

Laurence Bolduc

18157950_10209132173369641_7114321761032700205_n

Révision effectuée par Aurélie Bolduc

Crédit photo – Couverture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s