Lydiane autour du monde : le livre et le lancement

Il y a quelque temps, un très sympathique être humain communément appelé Dorothée a posé une question sur le groupe Facebook des rédacteurs de La théorie du beau : « Quels sont vos livres favoris? »

Je n’ai pas été en mesure de répondre à cette question, car il n’y avait aucun livre qui m’avait assez marqué pour que je lui donne le titre de « livre favori ». Alors que j’étais à la recherche de mon âme sœur littéraire, j’ai su que Lydiane St-Onge et sa soeur Léonie allaient sortir un livre. Je me suis dit : « Chouette, je vais aller l’acheter à sa sortie ! » Livre en main, j’ai lu et j’ai su. Je venais de trouver ma love story style Jack et Rose, mais sans fin dramatique.

Avant d’entreprendre ta lecture, sache que ce livre n’est pas de ceux que l’on peut terminer en une seule journée. Chaque section – même chaque destination – doit être pleinement savourée. Une réflexion sera également nécessaire, car tu en apprendras plus sur toi-même en lisant ce livre qu’en allant rencontrer un conseiller en orientation. (Suis-je la seule qui n’a vécu que des échecs avec ceux-ci?) Après tout, les voyages, c’est l’école de la vie.

Je profite de l’occasion pour te faire part d’un passage du livre qui a poussé ma réflexion à un second niveau, qui m’a profondément touché :

« La vie est un feu de joie continu si vous vous donnez la chance de laisser tomber l’envie de plaire aux autres et que vous acceptez pleinement ce que vous êtes, sans ne rien vouloir y changer. Laissez votre personnalité émaner dans vos gestes, vos paroles et votre silence, et de la même façon, laissez les autres s’exprimer librement et aimez-les pour leur unicité, sans arrière-pensées, sans jugement. »

Ce livre te donne l’occasion de te recentrer sur toi-même. Par les différents apprentissages véhiculés par les différents acteurs, tu te remettras en question. Suis-je vraiment la personne que je veux être et que je dois être à ce moment de ma vie? Est-ce que je laisse pleinement les personnes autour de moi être elles-mêmes, comment j’aimerais que l’on me laisse être moi-même?

Ce livre te fera voir la vie sous un nouveau jour, sous différentes couleurs. La vie ne sera plus ce qu’elle était ! Tu auras envie d’être toi-même à 200 % et d’entreprendre la réalisation de tes rêves les plus fous. Et tu les réaliseras, faisant mentir au passage les sceptiques.

Oui, ce livre est découverte, réflexion et bien-être.

Le 20 mars dernier, le lancement du livre « Lydiane autour du monde » a eu lieu à Québec. En communiquant avec sa très sympathique équipe, j’ai réussi à avoir une entrevue avec Lydiane. C’est donc avec mon exemplaire en main et une petite boule de stress dans la gorge que je suis entrée au Jack Saloon – un bel endroit avec une très belle ambiance. Ce que je ne savais pas, c’était que cette boule allait disparaître instantanément à l’arrivée de Lydiane. Une personne chaleureuse, inspirante et remplie de bonté. Il y a tellement de beauté qui émane d’elle ! Définitivement ma rencontre coup de coeur de l’année.

  • Amélie : Salut Lydiane ! Avant tout, comment ça va? Présentement, il y a une grande frénésie autour du livre. C’est gros ! 
  • Lydiane : Ça va bien ! Autour du livre, oui, mais surtout autour de ce que je suis en train de faire. Je suis revenue du Salvador jeudi passé, et je repars dimanche pour le Chili et l’Argentine durant deux mois. Là là, cette semaine, je cours comme une malade ! C’est très drôle, car tantôt, j’étais dans la voiture avec ma mère – j’ai travaillé avec ma mère comme courtière immobilière – et durant tout le trajet pour nous rendre à Québec, j’ai fait des appels et nous avons répondu à mes courriels ensemble. Elle a dit : « J’ai l’impression que tu es redevenue courtière immobilière pendant un instant, mais différemment. » Je lui ai dit : « T’as ben raison ! » Je suis aussi occupée que je l’étais avant, mais avec un stress qui n’est pas le même. C’est une belle excitation ! Pis là, étant donné que je pars dimanche et qu’il y a le lancement à Québec, c’est comme une tonne d’activités qui roulent. C’est intense, mais vraiment trippant !
  • A : Lorsque tu aimes ce que tu fais, ça fait toute la différence !
  • L : Exactement ! Lorsque tu as un trop plein, c’est là que tu ne feel plus et lorsque tu n’es pas passionné par ta job, c’est là que le stress devient néfaste. Lorsque tu es passionné, ça va bien !
  • A : C’est vraiment beau de te voir là où tu es rendue aujourd’hui !
  • L : Mets-en ! Je ne comprends pas. Tout s’est enligné, et j’ai juste le goût de dire merci à la vie. Dans ma vie, j’ai pris des décisions qui, je crois, m’amènent sur le bon chemin. Je me sens sur le bon chemin ! J’avance et les portes s’ouvrent. J’avance là-dedans, tant et aussi longtemps que je suis mon coeur. J’ai l’impression que c’est la bonne voie !
  • A : Pourquoi mettre le récit de tes aventures par écrit? Était-ce tout simplement pour le faire partager aux autres, ou y-a-t’il d’autres raisons que l’on ignore?
  • L : En ce moment, je suis très présente sur Internet – Facebook, Instagram et site web. J’avais vraiment le goût d’écrire un livre. Ça m’appelait, parce que moi, tu ne me diras jamais de lire un livre sur une liseuse. Je trouve que tu voyages à travers le papier, la couverture, et c’est ce qui fait en sorte que j’aime ce qui est papier. J’ai une soeur qui est auteure dans la vie. Je me suis donc dit : « Pourquoi ne pas faire un projet de soeurs? Pourquoi ne pas faire quelque chose de plaisant ensemble? » Je suis une bonne communicatrice, et en plus d’écrire bien, ma soeur me connaît par coeur. Lorsque je me suis fait approcher par les Éditions Goélette, on m’a dit : « As-tu déjà pensé à faire un livre? » J’ai dit : « J’ai quelqu’un avec qui j’aimerais faire un livre, mais moi toute seule, jamais ! » Ils ont dit oui. On a fait des tests, on a envoyé des modèles de ce que l’on aimerait faire, etc. T’sais, c’est ben beau ce que je partage sur les réseaux sociaux, mais il n’y a jamais… T’sais, dans un livre, tu rentres profondément dans les vraies réflexions. Tu rentres dans ma vie personnelle, car je me suis mise à nue là-dedans. Je n’ai rien caché ! Je pense que c’est vraiment de montrer ce qu’il y a derrière ce Facebook-là, le chemin j’ai parcouru et de montrer aux gens que c’est possible de le faire. Peut-être que cela va donner le goût aux femmes de dire : « Hey, moi là, je m’en vais voyager. Moi là, j’abandonne ma job qui ne me plaît pas, et je m’en vais faire ce que j’aime. » Je trouvais que c’était un autre média, et que ça allait peut-être parler à encore plus de monde, surtout les femmes. Je trouve ça vraiment important de parler aux femmes !
  • A : Parmi toutes les destinations présentées dans ton livre, soit l’Indonésie, la France, le Maroc, la Namibie, la Bolivie, le Bélize, la Jordanie, Oman, Israël et Palestine, laquelle a été la plus marquante? Elles l’ont toutes été à leur façon, mais laquelle a modifié le plus ta vision du monde, ta vision des gens, ta vision de la vie?
  • L : Le Moyen-Orient, où j’ai passé deux mois. J’ai voulu aller là-bas, parce que je trouve que l’on entend tellement de choses négatives sur le Moyen-Orient. Je voulais comprendre, voir de mes yeux, et ne pas seulement me fier à ce que les médias disent ou partagent. Je voulais me faire mon propre avis, et aussi savoir comment c’est de voyager en tant que femme seule là-bas. Je voulais comprendre leur religion, leurs mœurs, leur manière d’être, la raison derrière le voile, etc. Je voulais voir tout ça, et ce fut vraiment un voyage qui m’a mis à l’épreuve au niveau de mes valeurs profondes, mais qui m’a aussi… Je suis arrivée là sans jugement. En arrivant, je ne pouvais pas faire une référence au Québec. J’ai ouvert mes portes à comment eux sont ici, et j’ai trippé ma vie ! Habituellement, je dors dans des auberges de jeunesse et durant deux mois, j’ai seulement été hébergée par des gens. Les gens sont généreux et accueillants. Ça m’a vraiment fait changer ma vision du Moyen-Orient. J’ai également compris les enjeux, ce qui se passe dans ces coins-là. Ça a été incroyable ! L’un de mes plus beaux voyages à vie ! 
  • A : À la page 89, il est écrit : « Le monde a tellement à offrir. Et j’ai peur de manquer de temps. » Est-ce que l’on peut dire que cette peur est l’une de tes plus grandes en ce qui concerne les voyages?
  • L : Trois ans auparavant, ma plus grande peur à vie, c’était de mourir et de ne pas avoir le temps de voir assez. Là, j’ai l’impression d’avoir réalisé mon rêve en ayant tout quitter pour partir voyager. Maintenant, j’ai conscience que je ne vais pas avoir assez de temps pour tout voir, mais j’ai accompli mon rêve ! Je continue de l’accomplir jour après jour, mais je suis désormais confortable avec le temps. Je n’ai plus cette urgence que j’avais avant. Je suis confortable avec le fait de vivre ma vie pleinement et d’y aller à mon rythme. J’ai vu et j’ai fait ce que j’avais à faire ! Je ne peux pas tout avoir. Si je consacre ma vie à voyager, peut-être que je vais avoir le temps de voir ben des affaires, mais j’aurais clairement manquer un autre volet de ma vie, soit mes amis, ma famille et mon chum. J’ai fait un deuil avec le fait que je ne verrais pas tout, mais je vais vivre de belles expériences avec ma famille et mes amis. Ça, je trouve ça vraiment important !
  • A : Quelles sont les trois chansons que l’on peut retrouver assurément sur ta playlist de voyage? Si l’on se fie à la page 217, il y aura « Montréal » d’Ariane Moffatt.
  • L : « Montréal », je l’aime ben gros ! Cet été, je suis allée voir Ariane Moffatt en spectacle et j’attendais juste ma « toune ». Sinon, j’aime beaucoup Natty. C’est un artiste sud-africain que j’ai découvert lors de mon voyage en Afrique du Sud. J’adore les chansons « Bedroom Eyes » et « Coloured Souls ». J’aime beaucoup Ben Howard. C’est THE chanteur sur ma playlist.
  • A : En lisant la section qui parle de votre voyage en France, on voit tout de suite que vous avez une belle complicité, Léonie et toi. À quand votre prochain voyage ensemble?
  • L : Là ! Elle ne part pas tout de suite – elle part le 14 avril -, mais elle vient me rejoindre en Patagonie durant un mois. Un mois ensemble et un mois à voyager seule pour moi. On sait ce que l’on veut faire en général, comme de la randonnée en autonomie durant 8-9 jours en montagne. On veut vraiment être dans la nature ! On a également prévu de faire Torres Del Paine, Pucon, et d’aller jusqu’à la Terre de Feu.
  • A : Quel conseil donnerais-tu à ceux et celles qui souhaitent partir découvrir le monde?
  • L : Suivez votre coeur ! Il n’y a rien qui va mentir. En suivant son coeur, on finit toujours sur le bon chemin. C’est la clé d’une vie heureuse ! Si ton coeur te dit d’aller en voyage, parce que tu as toujours voulu y aller, n’attends pas à 30 ans ou à la retraite. Vas-y maintenant ! Tu ne sais pas si tu vas être là à 30 ans ou à la retraite. Go, tu n’as rien à perdre. On a juste une vie, et ce n’est pas toujours facile de se lancer dans le vide, de partir en voyage, mais ça en vaut tous les risques si tu es passionné.
  • A : Il me reste désormais une seule question, séparée en plusieurs petites questions. Tu dois dire le premier énoncé qui te passe par la tête. Afrique ou Moyen-Orient?
  • L : Moyen-Orient.
  • A : Animatrice de télé ou conférencière?
  • L : Les deux.
  • A : Auberge de jeunesse ou camping?
  • L : Camping.
  • A : Guépard ou suricate?
  • L : Guépard.
  • A : Le gado gado de Bali ou les dattes d’Oman?
  • L : Le gado gado.
  • A : Plongée ou randonnée?
  • L : Plongée.

Cher lecteur, reste à l’affût, car un très beau concours s’en vient !

Un gros merci à Lydiane et à l’agence CHAD Communications pour cette entrevue et ce beau concours.

17308984_10208763410670804_1965467123605782948_n

Amélie Goulet

Crédit photo – Couverture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s