« Raise a toast » à mon uni d’amour

Est-ce que toi aussi tu es en pleine crise existentielle par rapport à tes choix futurs ? Est-ce que toi aussi tu regardes les programmes universitaires et tu ne te retrouves pas trop là-dedans ? J’ai la solution parfaite pour toi, pis en plus tu n’as pas à stresser, parce que contrairement aux autres universités, tu as jusqu’au 1er avril pour t’inscrire dans le programme de ton choix.

Je parle bien entendu de Bishop’s University ! Tu ne connais pas ? Pas grave, maintenant oui !

Bishop’s University est située à Lennoxville, à 5 minutes en voiture de Sherbrooke, et plus principalement du Siboire, la meilleure microbrasserie en ville et peut-être même du monde, mais bon, revenons à nos moutons. C’est une petite université d’environ 3000 étudiants, venant de plus de cinquante pays à travers le monde. Dans les petits pots les meilleurs onguents, qu’ils disent ! En plus, tu as toujours l’impression de voyager parce que tous les jours, tu rencontres quelqu’un d’une nationalité différente.

Tu stresses parce que t’as peur de ne pas réussir à cause de l’anglais ? Encore une fois, pas de stress, dis-toi que, pour plusieurs, l’anglais est leur deuxième langue, donc personne n’est là pour te juger. Et dis-toi que faire un oral en anglais quand t’es francophone, c’est pas mal moins « challengeant » que lorsque tu parles mandarin à la maison. Et les profs sont excessivement compréhensifs et motivants. Après tout, l’uni, c’est fait pour apprendre, non ? Aussi, il a un writting center qui est offert à tous, avec des tuteurs qui t’aident à corriger tes travaux, et ce, gratuitement !

Tu stresses parce que tu ne connais personne qui s’est inscrit à Bishop’s University ? Une chose que tu dois savoir de mon école, c’est que tout le monde arrive seul la plupart du temps, et c’est ce qui fait la beauté de la chose, car tu te fais des amis rapidement. Tout le monde se connait, pis pas mal tout le monde s’aime. Les amis que tu vas te faire ici, c’est des amis que tu vas garder durant toute ta vie.

Les programmes d’études offerts sont sans aucun doute vraiment sur la coche, mais ce qui fait toute la différence, ce sont les professeurs et la grosseur des classes. La moyenne d’étudiants par cours est de 32, ce qui fait que tes professeurs vont savoir qui tu es et vont t’appeler par ton nom. Tu vas très probablement partager une bière avec eux au Lion Pub un certain jeudi ou bien à la St-Patrick. Les profs sont compétents et motivés. Souvent, ils vont enseigner plusieurs cours par programme, ce qui fait qu’ils sont compétents dans plusieurs sphères et qu’il y aura une continuité dans ton parcours – puisque tu risques d’avoir à quelques reprises certains de tes professeurs.

Ensuite, as-tu vu notre campus ? Juste ça, c’est assez pour en convaincre plusieurs. À ma première journée de cours, je pensais que j’avais été admise à Poudlard. Sans joke. C’est malade. C’est à cinq minutes de Sherbrooke en voiture, le système de bus est bon et c’est proche de plein de villes. Papa pis maman vont pouvoir venir te voir aussi souvent qu’ils le veulent, mais peut-être pas les jeudis soirs. Ça, c’est juste une suggestion personnelle. On a aussi un centre sportif tout nouveau, tout beau, et c’est inclus dans tes frais d’inscription (donc gratuit quand tu es étudiant, yay!).

Un point qu’il ne faut pas négliger et dont tout le monde s’attend lorsque l’on parle de Bishop’s, c’est sa réputation pour les partys légendaires. C’est certain qu’une si petite école, où tout le monde s’aime et habite proche (90% des étudiants habitent sur le campus et ses environs), fait en sorte qu’il est facile de se réunir et d’avoir du fun. Personnellement, je peux te dire que j’ai vécu les plus beaux partys de ma vie avec les plus beaux humains qu’il m’ait été permis de rencontrer dans ces quelques kilomètres carrés, mais je vais m’arrêter juste ici et te laisser vivre tes propres folies. Plus tard, tu les raconteras à tes amis de Québec qui vont regretter un peu d’avoir choisi une autre université.

Ah pis les gars sont beaux.

Ah pis les filles sont belles.

Genre que ta motivation première pour aller voir les matchs des Gaiters sera peut-être influencée par le look que ça donne des fesses dans un équipement de foot ou de rugby.

Bref, viens nous voir. Viens bleed purple avec nous. Tu peux toujours venir t’inscrire à un tour de l’université, et ce, quand tu veux et quand tu peux.

Comme pour moi, ça risque d’être la meilleure décision de ta vie.

Et bien sûr, tu dois te dire que c’est impossible une université sans faille. C’est vrai, j’ai trouvé un point négatif : je vais devoir graduer un jour. Ça, c’est vraiment plate.

Je te laisse sur notre hymne pour que tu l’apprennes. (Tu vas en avoir besoin à ta semaine d’orientation.) On se voit en septembre !

Raise a toast to Bishop’s University

On the mighty Massawippi shore!

We’re conditioned to our fate,

We will never graduate,

We will stay here for evermore!

College days will linger ever in our hearts,

Wearing gowns, raising hell and quaffing ale!

And we’ll show our esprit de corps

As we watch the Gaiters roar,

On to victory!

So raise your beer mugs,

And your little brown jugs

To Bishop’s University!

15338836_10207941558605016_3512688985140931526_n

Laurence Blanchette

Crédit photo – Couverture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s