Je suis féministe

Féminisme [nom féminin], la croyance que les hommes et les femmes devraient avoir les mêmes droits et les mêmes opportunités.

Relis la phrase.

Encore.

Ne trouves-tu pas qu’il y a quelque chose qui cloche dans la définition mentionnée ci-dessus ?

« Devraient avoir », c’est ça le problème avec cette définition.

Les hommes et les femmes ne « devraient » pas avoir les mêmes droits et les mêmes opportunités, ils les « ont ».

Les hommes ne sont pas supérieurs aux femmes.

Les femmes ne sont pas supérieures aux hommes.

Les hommes sont égaux aux femmes.

Les femmes sont égales aux hommes.

N’est-ce pas si simple à comprendre ?

Il faut croire que non, car même au 21e siècle, nous nous battons encore pour l’obtention d’une reconnaissance égalitaire auprès du sexe opposé.

Ironique.

Insensé.

Tant de progrès dans l’obtention du droit de vote des femmes aux élections.

Tant de progrès face à l’égalité salariale.

Tant de progrès, mais la société porte toujours un regard péjoratif envers les femmes.

Et garde à celles qui s’affichent en tant que « féministe ».

« Ces « féministes » ne sont que des lesbiennes enragées qui se montrent les boules à l’air en criant : « JE SUIS FÉMINISTE ! » »

Choquant.

Dégoûtant.

Décourageant.

Les « féministes » ne sont que des femmes qui prônent l’égalité des sexes.

Les « féministes » ne sont pas toujours ces femmes qui défilent dans les rues.

Les « féministes » ne sont pas seulement celles qui font des discours honorables sur le féminisme.

Non, la « féministe », c’est celle qui croit en elle, en ses capacités, en tant qu’humaine, en tant que femme.

C’est celle qui supporte les femmes autour d’elle à être et devenir le meilleur d’elles-mêmes.

La « féministe », c’est celle qui respecte les droits des hommes et les droits des femmes.

Elle ne pose pas ni l’un ni l’autre sous le poids de la balance sociétale.

Elle prend en compte les deux sexes opposés pour unifier le tout.

La « féministe » est un homme qui est fier des femmes qui l’entoure.

La « féministe » est une femme qui est fière des hommes qui l’entoure.

La « féministe », c’est elle, c’est toi, c’est moi.

Je suis une femme.

Je crois en l’espoir d’une égalité.

Je crois que les misogynes de ce monde enlèveront leurs voiles aveuglants pour voir toute la beauté que le monde « homme-femme » offre.

Je crois en la possibilité qu’un jour les formulaires gouvernementaux ne me demandent plus si je fais partie d’une minorité visible parce que je suis une femme.

Je suis féministe.

14650335_10207598900718783_6994006066030472893_n

Noémie Perreault

Crédit photo – Couverture

Publicités

Un commentaire

  1. … Je comprends et partage sur le fond lais le fait est que si femmes et hommes ont – depuis pet, cela étant – les mêmes droits, ils n’ont pas les mêmes opportunités.

    C’est le sens de la définition de féminisme.

    (Bon. Ce sont des portes ouvertes…)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s